Dans la partie précédente, nous avons vu deux façons de lancer un thread :

  • en étendant la classe Thread, et en invoquant la méthode start() de cet objet ;

  • en implémentant l'interface Runnable, en passant cet objet en tant que paramètre de construction d'une instance de Thread, et en invoquant la méthode start() de cet objet Thread.

Dans la pratique, ces deux méthodes permettent de faire des exercices, mais ne sont pas réellement utilisables. Effectivement, le nombre de threads que l'on peut ouvrir est en général limité, soit par les ressources de calcul, soit par les ressources en mémoire de la machine sur laquelle on se trouve.

Si l'on conçoit des applications multithreadées , c'est pour optimiser les temps d'exécution. Typiquement, une tâche qui accède à de nombreuses ressources réseau ou disque, risque de passer du temps à attendre que ces ressources soient effectivement disponibles. Lancer ces tâches dans des threads donne une chance à des tâches qui ne travaillent qu'en mémoire de s'exécuter plus rapidement.

Cela dit, la gestion d'un grand nombre de threads entraîne également une surcharge pour la machine Java. Si ce nombre de threads devient trop important, il se peut que cette surcharge pénalise les performances de l'ensemble de l'application. Il y a donc un équilibre à trouver entre un nombre de threads suffisant pour fluidifier une application, et pas trop important pour ne pas effondrer les performances de la machine Java.

D'une façon générale, il n'est pas viable de laisser une application ouvrir autant de threads qu'elle le veut, sans aucun contrôle.

On utilise donc une notion supplémentaire, celle de thread pools . Ces réserves de threads gèrent un nombre en général fixé et borné de threads. Lorsque l'on a une tâche à lancer dans un nouveau thread , on la soumet à cette réserve, qui la prend en charge, et la fait exécuter par un thread disponible. La création des threads ainsi que la gestion de leur cycle de vie est entièrement à la charge de cette réserve.

La classe Executors est une classe utilitaire qui expose un jeu de méthodes statiques permettant de gérer l'ensemble des opérations multithreadées que nous avons présentées. Les méthodes qu'elle propose peuvent se ranger dans les catégories suivantes.

Voyons un exemple de lancements de tâches dans des threads , en utilisant le pattern Executors.


Si l'on exécute cette application, on se rend bien compte que nos tâches sont bien exécutées dans quatre threads différents, et pas plus.

Java API avancées
Retour au blog Java le soir
Cours & Tutoriaux

Table des matières

API Collection
1. Introduction
2. Interface Collection
2.1. Notion de Collection
2.2. Détail des méthodes disponibles
2.3. Interface Iterator
2.4. Implémentation, exemples d'utilisation
3. Interface List
3.1. Notion de List
3.2. Détail des méthodes disponibles
3.3. Interface ListIterator
3.4. Implémentations, exemples d'utilisation
4. Interface Set
4.1. Notion de Set
4.2. Implémentations HashSet et LinkedHashSet
4.3. Exemples d'utilisation
5. Interface SortedSet
5.1. Notion de SortedSet
5.2. Détails des méthodes disponibles
5.3. Exemples d'utilisation
6. Interface NavigableSet
6.1. Notion de NavigableSet
6.2. Détails des méthodes disponibles
6.3. Exemple d'utilisation
7. Interfaces Queue et Deque
7.1. Notion de file d'attente
7.2. Détail des méthodes disponibles
7.3. Utilisation des interfaces Queue et Deque
8. Tables de hachage
8.1. Notion de table de hachage
8.2. Interface Map
8.3. Interface Map.Entry
8.4. Interface SortedMap
8.5. Interface NavigableMap
8.6. Implémentations
8.7. Exemples d'utilisation
9. Classes utilitaires Collections et Arrays
9.1. Introduction
9.2. Classe Arrays
9.3. Classe Collections
Génériques
1. Introduction
2. Un premier exemple
2.1. Une première classe générique
2.2. Une première méthode générique
3. Contraindre un type générique
3.1. Problème posé
3.2. Contraindre un type générique
4. Implémentation des génériques
4.1. Type erasure
4.2. Types génériques et casts
4.3. Type générique et exception
4.4. Construction d'une instance générique
4.5. Génériques et membres statiques
4.6. Collisions de méthodes génériques
4.7. Implémentation de plusieurs types identiques
5. Type <?>
5.1. Introduction
5.2. Type ? extension d'un type
5.3. Type ? super-type d'un type
Expressions régulières
1. Introduction
2. Mise en œuvre des expressions régulières
2.1. Fonctionnement d'une regexp
2.2. Fonctionnement de l'API en Java
2.3. Un premier exemple
2.4. Classe Pattern
2.5. Classe Matcher
2.6. Utilisation des méthode find() et group()
2.7. Méthodes de remplacement
2.8. Sélection de régions
3. Syntaxe des expressions régulières
3.1. Notion de classe
3.2. Étude d'un cas réel
3.3. Recherche d'un mot précis
3.4. Recherche de deux mots précis
3.5. Recherche d'un mot commençant par une lettre donnée
3.6. Cas de mots comportant des caractères accentués
3.7. Recherche sur les lignes
Introspection
1. Introduction
2. La classe Class
2.1. Utilisation de Class
2.2. Méthodes disponibles
2.3. Remarque sur la propriété Accessible
2.4. Type d'une classe
2.5. Création d'une instance à partir d'un objet Class
2.6. Cas des énumérations
3. Les classes Method et Constructor
3.1. Utilisation de Method
3.2. Utilisation de Constructor
3.3. Méthodes disponibles
3.4. Invocation d'une méthode par introspection
4. La classe Field
4.1. Utilisation de Field
4.2. Méthodes disponibles
4.3. Accès à un champ par introspection
5. La classe Modifier
Programmation concurrente
1. Introduction
2. Lançons nos premiers threads
2.1. Introduction
2.2. Un premier thread, extension de Thread
2.3. Un deuxième thread, implémentation de Runnable
2.4. Remarque sur la méthode Thread.sleep(long)
2.5. Arrêter un thread
3. Concurrence d'accès
3.1. Notion d'état
3.2. Exemple de concurrence d'accès sur un état
3.3. Analyse de la concurrence d'accès
3.4. Solution au problème
3.5. Champs volatile
4. Synchronisation
4.1. Définition d'un bloc synchronisé
4.2. Fonctionnement d'un bloc synchronisé
4.3. Notion de deadlock
4.4. Bonnes pratiques pour la synchronisation de threads
5. Opérations atomiques
5.1. Atomicité d'une opération
5.2. Solutions disponibles
5.3. Variables atomiques
6. Collections synchronisées et concurrentes
6.1. Introduction
6.2. Position du problème
6.3. Solutions proposées
7. Files d'attente
7.1. Introduction, pattern producteur / consommateur
7.2. Interface BlockingQueue<E>
7.3. Implémentations de BlockingQueue
7.4. Exemple de producteur / consommateur
7.5. Arrêter un producteur / consommateur : pilule empoisonnée
8. Classes utilitaires de l'API Concurrent
8.1. Introduction
8.2. Énumération TimeUnit
8.3. Interface Callable<V>
8.4. Interfaces Future<V> et RunnableFuture<V>
8.5. Interface ScheduledFuture<V> et RunnableScheduledFuture<V>
9. Pattern executor
9.1. Notion de réserve de threads
9.2. Interface Executor
9.3. Interface ExecutorService
9.4. Interface ScheduledExecutorService
9.5. Classe Executors
9.6. Pattern de lancement de tâches
10. Classes de contrôle d'accès
10.1. Introduction
10.2. Interfaces Lock et ReadWriteLock
10.3. Notion de verrou réentrant
10.4. Classe RentrantLock
10.5. Classe ReadWriteRentrantLock
11. Sémaphores, barrières et latches
11.1. Introduction
11.2. Notion de sémaphore, classe Semaphore
11.3. Notion de latch, classe CountDownLatch
11.4. Notion de barrière, classe CyclicBarrier