Pourquoi Java le soir ?

Pourquoi Java le soir ?

Il y en a qui sont du matin. Pour certains, le matin évoque la bonne odeur du café au lait, ou du pain grillé. De la marmelade d’orange qu’on étale avec envie sur le toast encore tiède, en écoutant son chroniqueur favori. Ou encore les merveilleux levers de soleil sur les monts enneigés assis devant le refuge d’altitude.

Pour moi le matin, c’est le rasoir passé maladroitement, et qui laisse une marque rouge sur la joue. C’est le constat que la pile est usée, et qu’il n’y aura finalement pas de chroniqueur favori. C’est le petit orteil qui s’écrase sur le pied du lit (et non pas l’inverse, l’orteil du lit qui… pardon, je m’égare). C’est l’horreur de constater que l’heure à changé et que je suis une heure en retard. C’est aussi l’infini casse-tête « comment vais-je devoir m’habiller ? ».

Franchement le côté romantique du matin m’échappe totalement. Je suis du soir.

Donc, cher lecteur, ici c’est « Java le soir ».

2 réflexions au sujet de « Pourquoi Java le soir ? »

  1. Vos raisons sont justes, José ! Le matin a toujours été pour moi aussi un moment d’angoisse, le moment du coup de sifflet pour commencer à courir dans tous les sens pour, sois-disant faire ses courses d’une longue journée.
    Alors, tout comme toi, je crois que le soir c’est mieux, surtout pour faire du JAVA, en toute tranquillité!

  2. Les développeurs démarrent au diesel, lentement… mais quand ils sont lancés, ils ont du mal à s’arrêter….
    Et puis le soir c’est plus intime, plus calme, on prolonge la journée..
    et surtout pendant ce temps là, les autres dorment…donc on est tranquille…. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *